samedi 23 janvier 2010

Mustang - A71

Le rockabilly est de retour sur le devant de la scène (française): sortez la gomina et les mini-jupes! Ce come-back, on le doit à trois jeunes clermontois de 21 ans - le groupe Mustang - lesquels nous ont livré fin 2009 leur premier album, tout bonnement intitulé A71 en référence à l'autoroute qu'ils empruntent pour rejoindre Paris.

Apparenter la musique de Mustang et le rockabilly est nécessairement réducteur et assurément un raccourci. Ainsi, pour les plus pointilleux, je reprendrai les propos d'un journaliste aux Inrockuptibles, lequel qualifie leur style de « néo-rockabilly descendance fifties ». Avouez que cela parle tout de suite mieux :)

Quoi qu'il en soit, réhabiliter ce style de musique, de surcroît en faisant le choix de chanter en Français, n'avait pas vocation à être aisé. Voilà pourtant des mois que le trio fait de plus en plus parler de lui, toujours en termes élogieux et prometteurs. Et pour cause, l'album est une réussite! Les mélodies, entraînantes comme il se doit, se trouvent ici accompagnées de paroles en apparence simples, mais derrière lesquelles se cachent des textes souvent retors, ludiques, voire coquins (déniaisant alors le genre). Aussi, l'album évite allègrement l'écueil du pastiche et s'avère résolument moderne en combinant savamment son côté rétro - indéniable et omniprésent - avec des sonorités plus actuelles.

J'avoue pourtant avoir été légèrement déçu à la première écoute de l'album - l'effet pervers du buzz? - mais mon plaisir n'a fait que s'amplifier au fil des écoutes, désormais nombreuses! En tous les cas, une chose est sûre: Mustang apporte un peu de fraîcheur dans l'actuel paysage musical!

Pour découvrir Mustang, vous pouvez certes utiliser Spotify et écouter leur premier album en cliquant ici (attention, j'en profite pour vous informer qu'il n'est désormais plus possible de s'inscrire à Spotify sans invitation). Mais si vous êtes sur Paris, alors pourquoi ne pas les découvrir directement sur scène le mardi 26 janvier à l'occasion de trois concerts gratuits? Le premier aura lieu à 17h chez le disquaire Ground Zero, le deuxième à 19h30 au bar Pop In (chouette bar à concert dont je n'ai pas encore eu le temps de parler ici) et le troisième à 23h au Scopitone (ancien club fraîchement reconverti en salle de concert). Pour ma part je serai au Scopitone, profitant de l'occasion pour aussi découvrir un nouveau lieu de la night parisienne :)

Ground Zero - 23, rue Sainte-Marthe - Paris X (M° Belleville, Colonel Fabien ou Goncourt)
Pop In - 105, rue Amelot - Paris XI (M° Saint-Sébastien-Froissart)
Scopitone - 5, avenue de l'Opéra - Paris I (M° Pyramides ou Palais Royal)

3 commentaires:

Tanit a dit…

Le nom me disait quelque chose, et à l'écoute, je me suis rendue compte que je connaissais une de leur chanson.
Je partage ton avis sur les impressions du début, sympa, mais... il me manque un petit quelque chose. J'espère le combler à l'écoute, peut être, en prettant une oreille plus attentive... Il est vrai que les voir en concert pourrait accélérer les choses d'un coup, mais 23h pour une Tanit en semaine, ce n'est pas jouable...

Fred a dit…

Pour sûr tu pourrais trouver du monde qui t'accompagne au concert de 19h30 au Pop In! (à bon entendeur...)
19h30 pour une Tanit, même en semaine, c'est encore jouable, non?
:)

steph a dit…

Le débrief, le débrief !

Enregistrer un commentaire